Trois yeux sur l'écran
...

Altered Carbon

La série cyberpunk de 2018
SériesNews

altered carbon titre

Entre l'adaptation live de Ghost in the Shell et Blade Runner 2049, l'année 2017 aura été riche en sensations cyberpunks sur grand écran. Le petit écran semble lui aussi décidé à se joindre à la fête. C'est en tout cas dans un monde correspondant aux codes de cet univers que se déroulera Altered Carbon, une série de 11 épisodes adaptée du roman de science fiction de l'auteur anglais Richard Morgan, publié en 2002.

Situé 500 ans dans le futur, le monde d'Altered Carbon permet aux personnes les plus aisées financièrement de bénéficier d'une technologie de pointe autorisant à sauvegarder leur conscience et leur mémoire dans des implants pouvant être transférés d'un corps à un autre, procédé rendant ainsi ces "humains digitalisés" pratiquement immortels. Les corps servant aux fameux transferts peuvent être humains mais des versions synthétiques moins coûteuses existent également. Des clones peuvent aussi être utilisés, ou encore les corps de prisonniers dont les consciences sont conservées "en suspension", laissant leurs enveloppes charnelles à la disposition d'éventuelles ventes ou locations.

Takeshi Kovacs, un ancien membre d'une brigade d'élite du Protectorat des Nations Unis, a été mis "en suspension" après avoir été tué lors d'une opération qui a mal tourné, et se retrouve téléchargé plusieurs années plus tard dans le corps d'un policier de Bay City (anciennement San Francisco). Kovacs rencontre alors celui à qui il doit son réveil, Laurens Bancroft, un riche homme d'affaire s'étant suicidé quelques jours auparavant. Ressuscité grâce à un système de sauvegarde automatique de sa conscience mis à jour toutes les 48 heures, Bancroft est persuadé que son suicide était en fait un meurtre, mais n'ayant pas les souvenirs des 48 heures précédant le fameux événement tragique, il compte sur les services de Kovacs pour qu'une enquête puisse faire la lumière sur ce qui s'est réellement passé.

Vous trouvez ça tordu ? Attendez que s'ajoutent au mix les planètes colonisées, accessibles instantanément via téléchargement de conscience, la secte intégriste ayant mis main basse sur la planète Sharya (ben oui, tant qu'à faire...), l'épouse de Bancroft et son corps de nymphette toute fraîche abritant son esprit vieux de 250 ans, le tueur à gage qui se duplique lui-même dans plusieurs corps simultanément (parce qu'il ne fait confiance qu'à lui-même pour exécuter ses contrats) et la mafia locale spécialisée dans le trafic de bioware, et vous aurez une idée de l'ampleur de l'univers qu'a construit Richard Morgan dans les trois romans contant les aventures de Takeshi Kovacs... 

cité

La noirceur et le vertige technologique poisseux qui hantent le récit réussiront-ils à être dignement retranscrits dans la nouvelle série de Netflix ? Pour le savoir, il faudra attendre la diffusion en février prochain, mais force est de constater que les quelques images aperçues dans la première bande-annonce du projet laissent penser que l'histoire sera traitée avec la dose de violence et d'introspection nécessaire à l'épanouissement généreux de l'univers pervers et torturé qu'on est en droit d'attendre d'un show doté de telles ambitions.

La première saison d'Altered Carbon sera disponible en intégralité sur Netflix à partir du 2 février 2018.

red blue

Profile picture for user Ben Dussy
Ben Dussy