Trois yeux sur l'écran
...

Cérémonie des Césars 2018

120 Césars par minute
CinémaNewsdu Samedi 03 mars 2018 au Vendredi 23 mars 2018

C'est une salle relativement glaciale que Manu Payet, l'hôte de cette nouvelle cérémonie des Césars, avait la lourde tâche de réchauffer pendant plus de deux heures, vendredi dernier. A l'exception de quelques sketches bien ficelés et savoureux, comme le très bon CE des Légendes ou l'intervention délicieusement et volontairement gênante de Monsieur Poulpe, l'ensemble des petits numéros créés pour l'occasion auront une fâcheuse tendance à tomber à plat, visiblement mal répétés et surtout pas assez travaillés pour vaincre l'atmosphère polaire qui régnait dans la salle Pleyel. Malgré les sourires encourageants du couple formé par Penelope Cruz et Javier Bardem, Manu Payet avait face à lui un défi trop corsé, et même à coup de guitare, quand il rejouait le titre "Turn Away, Run Away" de Jimmy Sommerville, fer de lance de la B.O de 120 Battements, le spectacle distillait une petite émanation constante de malaise qui n'est pas allé en s'arrangeant sur la suite du show.

guitare

Albert Dupontel et Robin Campillo auront été les grands vainqueurs  de cette édition 2018 des Césars. Avec pas moins de 6 Césars pour 120 Battements par Minute, Campillo et son équipe n'avaient plus grand chose à dire lors des dernières montées sur scène. Le film a sans conteste été le grand favori de l'académie, à un point tel qu'il ne laisse plus grand chose pour les autres. Au Revoir Là-Haut, le très beau drame d'époque d'Albert Dupontel a aussi été fortement récompensé avec 5 Césars, mais, fidèle à son mépris pour cette cérémonie qu'il ne considère pas comme légitime, le réalisateur en était absent. C'était déjà le cas en 2014 quand son film 9 Mois Ferme avait remporté le César du meilleur scénario original. Swann Arlaud remporte celui du meilleur acteur tandis que sa partenaire dans Petit Paysan, Sara Giraudeau repart avec celui de meilleure actrice dans un second rôle. Jeanne Balibar confirme beaucoup de pronostics en s'emparant du titre de meilleure actrice pour Barbara. La nouvelle catégorie, le César du Public, s'avère comme prévu complètement ridicule en récompensant pour sa première année d'existence l'un des pires films de 2017, Raid Dingue de Dany Boon. Enfin, Camelia Jordana est le meilleure espoir féminin pour sa participation à Le Brio et Nahuel Pérez Biscayart est le meilleur espoir masculin pour l'incontournable 120 Battements par Minute.

120 bat

La palmarès au complet est visible ci-dessous :

Meilleur film : «120 battements par minute», de Robin Campillo

Meilleure réalisation : Albert Dupontel, pour «Au revoir là-haut»

Meilleure actrice : Jeanne Balibar, pour «Barbara»

barbara

Meilleur acteur : Swann Arlaud, pour «Petit paysan»

Meilleure actrice dans un second rôle : Sara Giraudeau pour «Petit paysan»

Petit paysan

Meilleur acteur dans un second rôle : Antoine Reinartz pour «120 battements par minute»

Meilleur espoir féminin : Camelia Jordana pour «Le Brio»

Meilleur espoir masculin : Nahuel Pérez Biscayart pour «120 battements par minute»

120 batt

Meilleur premier film : «Petit paysan», d’Hubert Charuel

Meilleur film étranger : «Faute d’amour», d’Andreï Zviaguintsev

Meilleur scénario original : Robin Campillo pour «120 battements par minute»

Meilleure adaptation : Albert Dupontel et Pierre Lemaitre pour «Au revoir là-haut»

haut

Meilleur long-métrage d’animation : «Le grand méchant Renard et autres contes», de Benjamin Renner et Patrick Imbert

Meilleur court-métrage d’animation : «Pépé le morse», de Lucrèce Andreae

Meilleur film documentaire : «I Am Not Your Negro», de Raoul Peck

César du meilleur costume : Mimi Lempicka pour «Au revoir là-haut»

Meilleure musique originale : Arnaud Rebotini pour «120 battements par minute»

Meilleur court-métrage : «Les Bigorneaux», d’Alice Vial

Meilleur montage : Robin Campillo pour «120 battements par minute»

Meilleurs décors : Pierre Quefféléan pour «Au revoir là-haut»

Meilleur son : Olivier Mauvezin, Nicolas Moreau et Stéphane Thiébaut pour «Barbara»

Meilleure photographie : Vincent Mathias pour «Au revoir là-haut»

César du public : «Raid Dingue», de Dany Boon

César d’honneur : Penelope Cruz

Penelope Cruz a fait péter la larmichette de rigueur au moment de recevoir son César d'Honneur des mains de Pedro Almodovar
Penelope Cruz a fait péter la larmichette de rigueur au moment de recevoir son César d'Honneur des mains de Pedro Almodovar / Canal +

 

Profile picture for user Ben Dussy
Ben Dussy