Trois yeux sur l'écran
...

Jessica Jones - Saison 2

Wait For It
SériesCritiques
Score 78 %

 Cette seconde saison de Jessica Jones ne joue définitivement pas la carte de l'esbroufe. Elle ose même consacrer toute sa première moitié à une installation patiente, minutieuse qui prend largement son temps pour asseoir le personnage de Jessica dans une quête obsédante visant à découvrir les circonstances de la création de ses pouvoirs, et par la même occasion de ses propres origines, et elle va être servie. 

cast

Cette longue phase au rythme frôlant parfois la torpeur, qui dure sur les six premiers épisodes, est aussi l'occasion de se plonger avec une attention plus soutenue sur l'entourage de Jessica. Tandis que la loyauté presque énervante de son assistant Malcolm semble indéfectible, sa relation avec sa sœur d'adoption Trish connaît, elle, quelques remous qui ne feront qu'augmenter avec le temps. La glaciale Jeri Hogarth, quant à elle, apprend une terrible nouvelle qui la force à changer sa vision du monde ainsi que celle qu'elle a d'elle-même. Malcolm lutte contre le retour de son addiction, Trish prend peu à peu conscience de sa jalousie naissante envers les pouvoirs de Jessica et la notoriété de son nouveau petit ami journaliste à la télévision, quand Jeri lutte contre une monstrueuse dépression qui paraît suffisamment dévastatrice pour la laisser sur le carreau. Au milieu de ces destins croisés presque ordinaires, des bouts d'enquêtes s'interposent. Jessica, entre deux coups d'un soir dans les toilettes des bars où elle s'assomme quotidiennement, se prend la tête avec le nouveau concierge de son immeuble et traite des affaires qu'elle pense sans intérêt avant de tomber sur la piste du Dr. Kozlov, le scientifique à qui elle "doit" ses pouvoirs. A partir de là, les choses vont peu à peu se mettre en branle avant de terminer dans une cavalcade effrénée sur une seconde partie de saison qui récompense allègrement ceux ayant traversé cette première exposition soignée. 

no filter

Jessica n'est pas la seule à se retrouver en danger dans cette nouvelle saison, c'est le ciment qui lie tout son entourage qui est dans la ligne de mire des nouveaux événements. Les tensions accumulées, la nonchalance de Jessica, les frustrations de Trish et Malcolm, les états d'âmes de Jeri vont tous se télescoper dans une farandole de récriminations variées qui vont aboutir à une implosion inattendue du noyau dur que l'on a vu se consolider lors de la première saison. En ancrant les enjeux de ces nouveaux épisodes dans le passé originel de Jessica Jones et des autres "patients" de Kozlov, on entre aussi dans une décomposition relativement habile du concept de monstruosité tel qu'il est associé dans la timeline Netflix aux super-héros Marvel, de la relation entre les savants fous et leurs sujets d'expérimentations. On comprend peu à peu ce que veulent nous dire Melissa Rosenberg, la créatrice du show et ses auteurs : La victime et le bourreau cohabitent souvent en une seule et même personne. 

jessjones

Si Kilgrave revient souvent hanter l'esprit déjà très tourmenté de Jessica, cette saison laisse place à un nouveau super-vilain dont les liens étroits avec la détective alcoolique vont rendre le combat qui les oppose très intime et tout aussi complexe. Difficile d'en dire davantage sans griller un tantinet la très bonne surprise qui est au centre de cette nouvelle saison, mais on peut néanmoins prévenir les spectateurs les plus frileux que l'attente est joliment récompensée pour les fans de Jessica. Mais au delà de son intrigue de structure, c'est surtout l'aspect quotidien de la vie de super-héros vivant dans un monde qui les reconnaît, au point d'ailleurs de leur réserver un racisme dédicacé, qui donne sa sève à cette nouvelle saison. Ces individus dotés de super-pouvoirs sont soumis à un spleen particulier qui s'inscrit dans une représentation ordinaire du réel. Leur vie est auscultée dans sa complexité dramatique avec un calme que l'on retrouve très peu dans les fictions comics actuelles, au point de faire de Jessica Jones un emblème impeccable pour ses super-héros de proximité que sont les Defenders au sein de l'univers Marvel. 

killgrave
Même mort, Kilgrave (David Tennant) n'est jamais très loin, dans l'esprit de Jessica Jones (Krysten Ritter).

Avec son antagoniste inattendu et intimement lié à l'origine de sa figure centrale, sa construction prudente et toute en finesse et sa lecture tranquille et mesurée des afflictions cruellement ordinaires de ses personnages, la saison 2 de Jessica Jones continue à arpenter à son rythme un chemin tracé en marge de l'hystérie des histoires de comics des dernières années et propose une plongée intelligente dans un épisode très personnel de la vie son anti-héroïne.

colere

La saison 2 de Jessica Jones est disponible sur Netflix

Profile picture for user Ben Dussy
Ben Dussy