Trois yeux sur l'écran
...

The Last Man On Earth - Saison 4

La maladie d'amour
SériesCritiques
Score 89 %

 

La comédie post-apocalyptique de Will Forte, ancien comédien du Saturday Night Live dont les sketches restent encore mémoire (aaah MacGruber), risque bien de ne jamais revenir pour une cinquième saison. C’est très regrettable quand on constate le nombre très restreint de propositions de qualité dans ce genre. 

last pan

Après qu’une épidémie a décimé l’immense majorité de l’humanité, Phil se retrouve convaincu d’être le dernier homme vivant sur Terre. Mais la dépression qui le pousse à mettre fin à ses jours est vite bousculée par une première rencontre : une femme débarque brusquement dans sa vie et la série, débutée en 2015, continue depuis à dérouler le récit loufoque des rencontres faites entre temps par le petit groupe de survivants qui se constitue au fur et à mesure des épisodes. Cette famille de fortune, dont les dysfonctionnements relationnels vont aboutir à des situations souvent tragiques, reste néanmoins toujours vue par le prisme d’un humour goguenard où se mêlent le gore et la cruauté ordinaire née de la bêtise attachante de Phil, qui se nomme depuis Tandy, pour ses raisons hilarantes que les fans connaissent bien. 

famille
FOX

L’essentiel de l’esprit de la série passe par ce personnage central, dont les commentaires et actes tour à tour égoïstes, racistes, malpolis, colériques, jaloux, quand ce n'est pas tout ça en même temps, ne traduisent que rarement le bon fond du bonhomme. Vu de l’extérieur, Tandy est absolument détestable. Mais il est en réalité aussi hypersensible que maladroit et les échecs permanents qui rythment ses efforts de socialisation donnent au personnage une filiation avec les figures les plus touchantes de la comédie de malaise, de Mr Bean aux personnages de Ricky Gervais dans Extras ou The Office. Le show se concentre principalement sur les liens qui unissent nos personnages. Dans cette dernière saison, de nouveaux bébés naissent des unions du groupe, d'autres entrent en gestation, Tandy a toujours de nombreux déboires capillaires et les quelques nouvelles rencontres ne se déroulent pas pour le mieux. C'est l'occasion pour Will Forte de s'amuser avec quelques uns de ses anciens amis du SNL. Le personnage de Pamela (joué par Kristen Wiig), introduit dans un épisode à part assez génial, soit dit en passant, lors de la saison 3, est toujours en compagnie du groupe au début de cette saison, mais un acte difficilement pardonnable va la laisser derrière. Autre ancien du SNL, l'inénarrable Fred Armisen déboule aussi lors de cette saison sous les traits de Karl, un tueur cannibale qui va devoir redoubler de gentillesse pour être accepté par le groupe sans que son hobby ne soit découvert. Ça ne va pas être facile.

baby
Carol (Kristen Schaal) et Erica (la scupturale Australienne Cleopatra Coleman) ne s'habitueront jamais aux imbécillités de Tandy... / FOX

En cherchant à éviter les zones laissées radioactives par les centrales nucléaires à l'abandon sur la majorité du territoire américain, le groupe va atterrir, après un stage maritime douloureux, à Zihuatanejo, au Mexique, et s'installer dans un manoir somptueux, sans se douter qu'il appartenait avant la catastrophe à un cartel mexicain, et qu'il est truffé de pièges qui risquent de leur péter littéralement à la gueule. Cet aspect rajoute une tension particulièrement palpable à leurs problèmes quotidiens. En plus de l'état psychologique de Melissa (January Jones de Mad Men) qui menace toujours de rechuté dans une sévère dépression, la gestion catastrophique de Jasper, le petit gamin très renfermé que le groupe a recueilli en saison 3 et les ajustements faits en ce qui concerne la grossesse de Carol (Kristen Schaal de Flight of the Conchords), les ennuis vont s'empiler pour la petite troupe. Mais au delà de leurs petites aventures et de cet humour ravageur et irrespectueux de sale gosse, c'est leur lien indéfectible et l'amour improbable qui grandit entre ces individus très hétéroclites que réussit admirablement à rendre à l'image Will Forte. 

fin
On ne saura peut-être jamais ce qui attend la bande de survivants après l'angoissante dernière séquence du season finale / FOX  

The Last Man on Earth est surtout à un hymne au "vivre ensemble" qui passe par le "survivre ensemble" pour donner un discours très humain sur les dénominateurs communs permettant à des êtres radicalement différents de trouver des terrains d'entente et même des raisons de s'aimer, et surtout trouver la force de se pardonner leurs pires défauts, qui sont évidemment exacerbés par la situation terrifiante dans laquelle ils sont. Ce désespoir latent, constamment contrecarré par l'humour, habite chaque seconde de la série, c'est encore plus vrai lors de cette saison, et quand intervient la révélation finale, tout est remis en question. Peut-être que le show fera partie des sauvetages miraculeux de ces dernières semaines. Si ce n'est pas le cas, nous ne connaîtrons jamais le destin de ces personnages qu'on a appris à aimer sur ces 67 délicieux épisodes. 

La saison 4 de The Last Man on Earth était diffusée sur la chaîne Fox et est disponible en France sur Canal + Séries 

Profile picture for user Ben Dussy
Ben Dussy