Trois yeux sur l'écran
...

Strange Brigade

Health Caire
GamingCritiques
Score 70 %

Strange Brigade est un jeu très dynamique, aux graphismes à la fois détaillés et inspirés, dont le rythme effréné ne prend vraiment son sens que quand il est partagé avec des amis. Le TPS coopératif de Rebellion Developments nous plonge avec une certaine générosité dans de longs niveaux regorgeant de hordes hostiles à dézinguer et ponctués d'énigmes à résoudre ouvrant l'accès à des pièces cachées, de pièges vicieux à base de piques et de flammes et de loot en pagaille allant de la monnaie en vigueur pour acheter de nouvelles armes à des gemmes permettant de donner des caractéristiques plus précises à vos armes. 

Rebellion Developments 1
Rebellion Developments

Les glorieuses 30's

Situé dans une version alternative des années 30, très proche de l'ambiance des premiers films de la Hammer, Strange Brigade suit les aventures d'une escouade d'aventuriers autant versés dans l'archéologie que dans le maniement des armes à feu. La petite troupe est précipitée au cœur de l'Égypte lorsqu'une ancienne entité démoniaque décide de déchaîner le souffle de l'enfer sur les décors dévastées du pays. Des armées de zombies momifiés, de squelettes pirates et de créatures mythologiques plus coriaces vont ainsi envahir les travées des 8 chapitres de la campagne. Les masses hostiles, qui se feront vite pressantes, nous encercleront et nous contourneront sur les chemins sinueux et les zones ouvertes de niveaux brillamment conçus, au level design astucieux rappelant parfois les Dark Souls et leur routes retorses aux boucles vicieuses. Il faudra redoubler de vigilance et lire le terrain rapidement pour éviter de se faire coincer par les foules énervées, et la présence de vos coéquipiers sera vitale pour gérer le crowd control indispensable à votre réussite. 

Rebellion Developments 2
Rebellion Developments

No Country for Lone Men

C'est d'ailleurs là qu'on tique un peu sur la partie "possible en solo" de Strange Brigade. Certes il est tout à fait faisable de parcourir le jeu entier seul mais là où les passages les plus délicats du jeu prendront quelques minutes à nettoyer à plusieurs, un joueur solo devra quant à lui avoir recours à de longues sessions mêlant replis et "cheesing" pour venir à bout du nombre très problématique d'ennemis. Soit, le jeu adapte la plupart de ses mécaniques en fonction du nombre de joueurs présents dans la partie, mais on constate vite que Strange Brigade, malgré son indulgence avec les amateurs d'expérience solo, est clairement conçu pour être partager à au moins 2 joueurs, avec une adéquation parfaite quand le nombre de participants atteint le maximum, à savoir 4. Le problème est particulièrement voyant quand on commence à tomber sur les premiers mini-boss réclamant un tir précis sur un point faible dans le dos, qu'il est bien évidemment très difficile de voir de dos sans allié pour attirer leur attention.  

4
Rebellion Developments

Rafales fatales

Avec son bestiaire relativement varié, ses hitboxes ultra-précises (il n'est pas rare de voir les balles passer entre les côtes des squelettes visés) et son humour goguenard, Strange Brigade ne cache à aucun moment son ambition première : le FUN. Et il faut bien reconnaître que la rigolade est bel et bien au rendez-vous, que ce soit dans les vannes balancées par la voix amusée d'un narrateur omniprésent et très conscient de son rôle (essayez de rester immobile une minute pour en avoir un exemple savoureux) et les multiples références (quand on ramasse une antiquité : "Sa place est dans un musée, ou sur notre compte en banque."), Strange Brigade est un jeu détendu, au rythme léger, dont le ton décalé fonctionne à merveille.     

 

5
Rebellion Developments

Naughty Guns

Dans les premières heures de jeu, il est difficile de ne pas penser au multijoueur des Uncharted, les ruines Indiana Jonesesques, le côté tps nerveux où les traînées colorés de pouvoirs magiques côtoient les salves d'armes automatiques, tout semble indiquer que les jeux de Naughty Dog sont l'inspiration première de Rebellion Developments, mais peu à peu, l'identité propre de Strange Brigade se fait plus visible. L'influence de Nathan Drake est indéniablement là, mais on retrouve aussi un ADN plus proche du studio, celui de Zombie Army Trilogy.  L'upgrade des armes, la souplesse du gameplay, la possibilité de sélectionner son personnage, de lui attribuer l'arme qu'on veut et d'y apporter des améliorations  personnalisées, les ultimes mystiques dévastateurs, toutes ces facettes aident Strange Brigade à se forger une personnalité à la fois foisonnante, généreuse et singulière. 

squelette
Rebellion Developments

Hall of Fame

Au-delà de la campagne classique, on trouve des modes moyennent originaux mais vraiment efficace. Un mode "Horde" où le terrain praticable s'élargit au fur et à mesure de votre survie de groupe, laissant apparaître de plus en plus de lieux secrets à déverrouiller où du loot plus brutal vous attend après chaque vague passée. Et un mode "Score Attack", basé sur le skill des participants, dans lequel le but est de marquer un maximum de points en effectuant des enchaînements, des challenges divers et où le tir ami est autorisé sur les grenades et des pièges du terrain... De quoi titiller la patience de vos potes en leur lâchant dans les pattes un tronc d'arbre couvert de piques ou un jet de flamme surprise... Cette très bonne idée est la source de très grandes rigolades et la taquinerie ainsi incitée n'empêche pas le défi de performance de rester au centre de l'action. 

Les nuages du Nil

Tout n'est cependant pas rose dans Strange Brigade, le nombre de niveaux à traverser n'est pas immense, les animations des personnages souffrent parfois d'une certaine raideur (hasard ou pas, un ancien animateur de CD Project Red fait partie de l'équipe), l'aspect bullet-sponge de certains ennemis est parfois un peu fatiguant, et le manque de variété des décors a aussi tendance à plomber les chapitres intermédiaires du jeu. Ces quelques défauts pèsent d'autant plus lourds dans la balance que le jeu est proposé à 50€, alors que le contenu présent est plus proche d'une valeur de 30€, mais le studio a déjà commencé à implémenter de nouvelles armes et maps gratuites pour les joueurs détenant le jeu de base. Un season pass à 30€ ajoute encore un peu plus de missions bonus et de nouveaux contenus. Bref, un coût un peu élevé qui demandera peut-être d'attendre des promotions pour se procurer le jeu (et convaincre ses amis de le faire). 

Multi-vitamine

Le système online de Strange Brigade, pour finir, est plutôt bien pensé, permettant d'ouvrir ou fermer sa session à des joueurs amis ou à des inconnus, de rejoindre rapidement les parties des autres sur des niveaux voulus, d'être rejoint naturellement sans temps de chargement. C'est appréciable, certes, mais presque obligatoire à notre époque. C'est un peu le strict minimum que nous sert ici Rebellion, alors qu'on aurait pu s'attendre à une architecture plus complexe liée aux différents défis à accomplir dans les différents chapitres et à un matchmaking plus affiné lié au niveau général des joueur. Le boulot est fait, mais sans fioriture.

54353
Rebellion Developments

Sans être d'une originalité folle, Strange Brigade est une belle aventure collective dont l'humour est aussi croustillant que les sensations de tir sont agréables. Dans le paysage actuel de la coop, il propose moins de contenu pour plus cher qu'un Warframe, mais trouve une place tout à fait honorable au sein du genre, notamment grâce à une conception ingénieuse et une personnalité enjouée. On entre dans l'univers par la porte de ses splendides graphismes, on y reste pour ses mécaniques précises et son  atmosphère chaleureuse, on va au bout de l'aventure pour continuer à défourailler avec ses potes les hordes décervelées de mobs jusqu'à épuisement, et jusqu'à avoir mal au bide à force de taper des fou-rires. Une fois le jeu fini, on se dit qu'on va passer à autre chose, sans hâte ni regret.

Strange Brigade est disponible sur PC, xBox One et PS4

 

Profile picture for user Ben Dussy
Ben Dussy