Trois yeux sur l'écran
...

The Terror

Le bruit des glaçons
SériesCritiques
Score 86 %

The Terror est une série en dix épisodes, diffusée par AMC et produite par Ridley Scott, qui romance une histoire vraie, celle de l'expédition partie en 1845 pour trouver un passage à travers le pôle nord qui définirait une voie maritime praticable pour relier l'Angleterre et les Indes. Les navires, le HMS Terror et le HMS Erebus, tous deux à la pointe de la technologie de l'époque et remplis d'un équipage rompu à ce genre de missions, se retrouvent vite prisonniers de la glace et l'équipage va rapidement devoir élir domicile sur la banquise en attendant de trouver une solution. La série suivra la lente décomposition du moral des troupes, soumises à de nombreuses tortures, physiques et psychologiques, allant de conserves contaminées aux assauts ultraviolents d'une créature fantastique toute droit sortie du folklore eskimo.

navire

La grande force de la série réside dans son atmosphère dangereusement étouffante qui va doucement contaminer le moral des troupes. Le casting, particulièrement bien sélectionné, avec ces bonnes vieilles trognes de Ciaran Hinds (Rome, Game of Thrones) et Jared Harris (The Crown, The Expanse, Mad Men) en tête, s'échine avec beaucoup de talent à mettre en forme la déliquescence généralisé qui va gagner l'ensemble des hommes de l'expédition. Avec un environnement hostile et inconnu qui pourrait tout aussi bien être celui d'une autre planète, les équipages du Terror et de l'Erebus vont devoir supporter un nombre croissant de menaces tant extérieures qu'intérieures, allant de la relation toxique, compétitive et teintée de jalousie des deux capitaines des navires à la présence de la créature mystique, immunisée contre leurs attaques, qui rôdent aux alentours, en passant par des vivres conservés dans des récipients en plomb qui leur bousillent sournoisement la santé. 

navire2

Les deux chefs d'expédition, Francis Crozier et John Franklin, au delà de leurs tensions personnelles, s'opposent sur la décision à prendre pour espérer mettre fin au calvaire : attendre l'été dans l'espoir que la glace fonde et libère les navires (ils sont équipés avec suffisamment de vivres pour tenir cinq ans) ou se lancer à pieds dans une marche de plusieurs mois dans le but de rejoindre un point stratégique au sud de leur position. Les deux options représentent des perspectives où de nombreux hommes mourront de toute manière, de faim, de froid, de maladie, et plus le temps passe plus l'urgence se fait sentir. La personnage du docteur Goodsir joué par Paul Ready (Utopia, Tunnel) est notre boussole morale tout au long de cette histoire, il rafistolera comme il le peut les troupes estropiées, coupant ici les orteils gelés, constatant là les étranges plaques noirâtres qui se mettent à apparaître sur les corps, qui ne tardera pas à associer aux conserves plombées, et tentera tant bien que mal de faire entendre raison aux haut-gradés sur la nature intenable de leur situation. 

hunt

Si le coin de banquise où l'équipage a échoué est tout sauf accueillant, il n'est pas pour autant désert. Des petits groupes d'eskimos arpentent ici ou là les terres glacées balayées par les vents et c'est justement leur rencotre avec un père et sa fille qui va déclencher l'une des intrigues les plus étranges du show. Après avoir involontairement tiré sur le père eskimo, ils emmènent l'homme ensanglanté, accompagné par sa fille, une belle jeune femme mutique, jusqu'à leurs navires dans l'espoir de le sauver. Mais c'est au moment de leur rencontre qu'ils tombent pour la première fois sur la fameuse créature fantastique qui ne les lâchera plus jusqu'à la fin de leur aventure. Cette sorte d'ours géant dans le faciès arbore des traits étrangement humains n'aura de cesse de les harceler et ses multiples attaques semblent intimement liés à leurs exactions sur le territoire enneigé. Cette bête hostile dont la dimension surnaturelle sera vite mise sur le compte de la religion eskimo locale n'est finalement pas forcément la plus grande menace pour les troupes naufragées, mais elle symbolise à merveille la confrontation entre la nature sauvage et indomptable et l'arrogance de ces explorateurs britanniques qui se comportent comme si le monde leur appartenait. 

,miss silence

Avec sa minutieuse construction et ses personnages aux motivations bien définis, The Terror est une série qui aura son spectateur à l'usure. En nous plongeant dans le cœur même de la lente décomposition de ces dizaines de personnages peu à peu gagnés par le désespoir, on en arrive à comprendre que très peu s'en sortiront, mais on espére toujours qu'au moins quelques uns réussiront à échapper à cet enfer blanc pour raconter leur histoire. L'utilisation de flashbacks et de séquences parallèles nous permettent de voir également la vie des hommes de l'équipage en dehors de ce contexte étouffant. Ces scènes sont à la fois les bienvenues pour fouiller un peu plus précisément dans les psychés tourmentées des nombreux personnages mais permettent aussi des respirations agréables nous éloignant par instants du naufrage figé dans la banquise. Elles s'avèrent même essentielles dans les derniers épisodes, où certains matelots se révèlent être très loin de ce que l'on pouvait penser d'eux. On aborde alors l'intrigue, à la sortie de ces séquences primordiales, avec une perspective nouvelle. La grande menace, finalement, ne vient ni des conserves, ni du monstre assoiffé de sang, ni des tribus éparses d'eskimos, ni du froid ni de la faim, mais bel et bien de ce que la nature humaine peut laisser échapper quand elle est soumise à de tels supplices.

glace

The Terror est une aventure épuisante, dans un environnement glacial hanté par des dangers tout aussi glaçants, qui vont plongera dans les tréfonds de l'âme humaine en vous maintenant dans un état de peur permanent sans jamais avoir le mauvais goût de clairement identifier la nature réelle de la menace. Puisque le pire qui puisse arriver à tous ces marins pris au piège d'une expédition impossible, c'est finalement de se retrouver face à eux-mêmes. 

The Terror est disponible en France sur Amazon Prime

 

Profile picture for user Ben Dussy
Ben Dussy